mai 11, 2022

De jolies créations en laine chez Les moutons de Richard

Richard Guillotte, originaire de Côteau-du-Lac en Montérégie Ouest, aime les moutons depuis sa tendre enfance. Tonton a été son premier mouton à entrer dans sa vie à l’âge de 13 ans. Cela fait vingt ans que notre artisan de la laine a reprit l’élevage des moutons et des chèvres Angora, à un moment donné dans sa vie il a dû cesser pour cause d’obligation professionnelle. Aujourd’hui, retraité du monde infirmier et de l’éducation, Richard se consacre entièrement à prendre soin de ces belles bêtes qui ont toutes un nom.
Crédit photo Richard Guillotte

 

Passionné et créatif

Quand il était enfant, Richard a toujours vu sa mère et ses tantes coudrent, tricoter et réaliser des confections belles, chaudes et utiles. Il a donc commencé à récupérer la laine de ses moutons suite à leur tonte. Un jour, il a réalisé qu’au Québec les éleveurs ne conservaient que très peu les toisons des moutons. Il a alors voulu utiliser cette fibre pour la transformer de façon artisanale tout en respectant les bêtes.

« La passion de la laine me vient du côté maternel qui toute ma vie, j’ai vu ma mère et mes tantes coudre, tricoter et réaliser des confections belles, chaude et utiles.

J’ai commencé à récupérer et à traiter la laine suite à la tonte des moutons, j’ai un jour réaliser qu’au Québec, les éleveurs de moutons ne conservaient que très peu les toisons des moutons qui sont surtout destinés à la boucherie. J’ai donc voulu utiliser cette fibre afin de la transformer de façon artisanale en pensant à nos grands-parents qui utilisaient tout et ne jetaient presque rien. »

L’aventure des Moutons de Richard a débuté avec l’aide de son partenaire Daniel Forest ainsi que leur bonne amie Nicole Blanchard, leur tondeuse de moutons.  Tous les trois trouvaient dommage de jeter les toisons suite à la tonte, ils ont donc décider de les conserver et de les transformer en produits utiles pour les gens. Richard et Daniel ont commencé à apprendre les différentes technique de transformation de la laine en rencontrant des gens passionnés possédant un riche bagage de connaissances qui ont un énorme respect pour l’animal.

Notre artisan a suivi plusieurs formations au cours de sa vie. Il a commencé par une formation en feutrage à l’aiguille sèche et il a développé un fort intérêt pour faire la création de petits moutons rembourrés en fibre de laine. Il a aussi suivi des formations en tissage Haute-Lisse, technique de filage au rouet, teintures végétales, teintures variées, tricot et tissage.

C’est directement dans la bergerie des moutons de Richard que se fait la tonte, le nettoyage de la laine et le lavage de laine. Ensuite, ils envoie la laine se faire filer et mettre en écheveaux.  Après toutes ces opérations terminées, ils reprennent la laine pour la teindre avec des couleurs naturelles, comme par exemple l’oignon ou avec des couleurs chimiques.

Les produits Des Moutons de Richard

La toute première création chez Les Moutons de Richard, a été les petits moutons en laine feutrée, qui demande environ un quatre heures de travail chacun. Ils sont toujours en inventaire.

On nous offre aussi les écheveaux de laine à tricoter de couleurs naturelles ou teintes, composées de 50%  de laine de moutons et 50% de fibres Mohair (chèvres Angora).

Ils offrent aussi des bas en Mohair, fabriqués au Québec.

« Nous utilisons uniquement la laine des moutons et la fibre Mohair dans nos produits. »

 

Le futur des Moutons de Richard

Pour le moment, Richard et Daniel n’ont pas d’ambition pour voir grandir l’entreprise, mais la passion des moutons, de la laine et l’amour du public sont toujours présents dans leurs vies.  Ils aimeraient avant tout que la laine du Québec soit de nouveau connue et plus utilisée tout en poursuivant leur mission de faire connaître le produit à l’état naturel. Richard aimerait voir des jeunes du Québec se lancer en affaires afin de développer des moulins pour filer la laine.

« Nous aimerions poursuivre notre mission de faire connaître ce produit naturel et du même coup, faire mieux connaitre cet animal qui n’est pas juste utile à se retrouver dans notre assiette. »

Petite anecdote

« La première exposition à laquelle nous avons participer fût un véritable désastre. Nous avions participé à un genre de vente de garage lors de la fermeture de l’église de Très Saint-Rédempteur, tout près de chez-nous. Nous n’avions que de petits moutons feutrés à l’aiguille et très peu de monde nous prêtais attention. À la fin de la journée, une charmante dame de l’endroit est venue acheter un petit mouton. Ce fût la seule et unique vente de la journée. »

Et plus…

« Notre désir de poursuivre dans ce domaine est comme je l’ai mentionné plus haut, notre amour et notre respect de l’animal. Nous voulons faire connaître et encourager le produit du terroir artisanal du Québec. Avec tous les éléments négatifs que nous avons et vivons encore au Québec, il serait bon d’encourager le peuple à se rendre compte que nous les artisans et producteurs à petite échelle comme nous, pouvons aussi produire des choses afin de nourrir, vêtir et garder au chaud nos corps et nos âmes. »

Où peut-on se procurer les créations des Moutons de Richard

Vous pouvez donc vous procurez ces belles créations sur leur page Facebook ou contacter Daniel via son courriel

Ils ont aussi quelques créations à la corporation des artisanes de l’Îles d’Orléans à Québec.

Ne tardez pas à les contacter!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.